Albanie en guest star

Faut-il croire que les gènes de Wanderlust se transmettent ?

En guest star nous vous proposons le voyage de Benjamin&Anaïs en Albanie. Les images et le récit pétillant de Benjamin nous ont tant emballés que nous ne résistons pas à l’envie de les partager avec vous.

fullsizerender-2

Sarandë

fullsizerender-1

Gjirokastra

fullsizerender-3

Sur la route

fullsizerender

Ciel sur montagne sur prairie sur rivière sur arbres

fullsizerender-7

Terminus, tout le monde descend

fullsizerender-6

La petite maison dans la prairie

fullsizerender-8

Johnny Moscou, avocat 😱

fullsizerender-5

« Du coup flemme, j’ai pris l’autoroute »

fullsizerender-4

Taxi Téhéran

fullsizerender-11

Welcome to Trpejca, monsieur Bond

img_3502

Pas mal la petite villa du pope

fullsizerender-10

Tirana, la pyramide d’Enver Hoxha

fullsizerender-9

La Seine locale

fullsizerender-12

Elle descend de la montagne à cheval oh oh

fullsizerender-13

Parenthèse plagiste

Good Morning Wanderlust !
Un petit report de notre voyage dans le pays des aigles, l’Albanie.

Après être arrivés à Corfou un vendredi matin, on a pris le ferry direction Sarandë, perle de la Riviera albanaise, ou on a passé la nuit avant de nous enfoncer dans la montagne, au cœur du pays des aigles. Première étape : Gjirokastra, une très ancienne ville ottomane, on se croirait dans Game of Throne ! Nappes en papier, tzatziki et pichets de vin blanc en prime, on est bien à 2 pas de la frontière grecque.

De là, escale au Blue Eye, une source qui remonte des tréfonds de la terre dans un lac, ça mérite bien un petit plongeon dans les eaux cristallines! Oups elle fait 10 degrés brrrr…

Après ça, fini le goudron, la route vers Korçe est plutôt un chemin de berger, d’ailleurs on croise des troupeaux de moutons toutes les 5 minutes! Enfin ça nous force à ralentir et à observer les paysages magnifiques du coin : montagnes abruptes, rivières tumultueuses et végétation luxuriantes, parsemés ça et là de bunkers datant de l’époque communiste.

C’est vraiment beau et dépaysant, on passe de forêts de sapins à des champs d’oliviers de petits villages oubliés du monde moderne à des fermes auberges où on peut faire un petit tour à cheval, c’est vraiment sympa. Les gens sont ultra cool, la bière fraîche est à 50 centimes… Bref c’est un petit paradis balkanique.

Après Korce, le « petit Paris Albanais », nous voilà partis en direction d’Ohrid, le plus profond lac des Balkans que nous contournons par la Macédoine. Le coin nous plaît tellement qu’on décide d’y rester 3 jours, et c’est de là que je vous écris. L’ambiance est complètement différente, et pourtant nous ne sommes qu’à quelques kilomètres. C’est déjà la Russie ici! Inscription en cyrillique et églises orthodoxe rythment nos journées…

De là, visite de Tirana, la soviétique endormie, la capitale du pays. Capitale endormie s’il en est, qui à certains égards fait penser à Berlin. Immeubles de béton, pyramides de verre plus ou moins en ruine, plus ou moins à la gloire du dictateur local… Mais une certaine douceur de vivre qui nous a plu ! On visitera ici la ville-bunker, prévue pour cacher le gouvernement au grand complet en cas d’attaque chimico-nucléaire. Un lieu chargé d’histoire, transformé en musée, qui nous a permis d’en apprendre plus sur l’histoire du pays.

Nous partons ensuite pour Berat l’ottomane, la ville aux 1000 fenêtres, magnifique cité bâtie à flanc de colline où nous débarquons pour la fête annuelle ! Concert de rock albanais, demis de Korça… que demande le peuple ! Il nous faudra par contre bien du courage et des mollets pour monter à pied jusqu’à la citadelle qui domine la vallée. Bien pratique pour observer l’avancée des hordes barbares, mais moins si tu as oublié d’acheter du sopalin en ville.

Pour finir et retourner à Sarrandé, nous gagnons la côte, et montons le col de Llogarra. On monte, on monte, petit à petit les oliviers font place aux sapins, et le soleil a une brume tenace. Arrivée en haut du col, nous voilà en Forêt-Noire ! Chalet en bois, restaurants en bois ouvragé et chauffés par une bonne cheminée…. nous dégustons une soupe bien chaude et un agneau grillé avant de redescendre !

Une traversée des nuages plus tard, la route débouche sur un panorama incroyable, les montagnes tombent à pic dans la Méditerranée. Les rayons du soleil jouent avec les vagues, c’est magnifique. La marche de César, nommée ainsi lorsque l’empereur avait poursuivi Pompée par ici, mérite bien une salade, nous nous arrêtons donc pour la nuit.

Le lendemain, nous reprenons une dernière fois la route, passons par Porto Palermo et sa base de sous-marins creusée dans la montagne, digne d’un James Bond, le château d’Ali Pacha et surtout les bars de plages boum-boum qui offrent un spectacle croquignolesque.

Enfin c’est l’arrivée à Sarrande et la fin du voyage pour nous ! Maintenant c’est ferry, direction Corfou et ensuite retour à la grisaille parisienne, la tête farcie de paysages magnifiques, d’albanais fort sympathiques, d’une culture à la fois si proche et si lointaine…. bref que de bons souvenirs !

texte et images Benjamin Renault

 

4 comments on “Albanie en guest star
  1. Phishlippe dit :

    merci Benjamin pour cette belle ballade exotique en terre inconnue (de moi) avec de belles images, de l’humour et une belle plume !

  2. lexie dit :

    trop bien!!!

Laisser un commentaire